Actualité

Avril 2020 : Des nouvelles des équipes de Malartic

Chers partenaires, clients, collègues et amis de Malartic, Et voilà, presque un mois de confinement… et nous ressentons plus que jamais le besoin de garder le lien avec vous, de vous informer sur notre réalité, notre quotidien, nos joies, nos questionnements aussi. Vos retours sur la précédente lettre ont été autant d’encouragements que nous avons partagés avec toute l’équipe !

 


Goliath devant le Château le 3 avril.

 

 

Aux bureaux : motivation par procuration

 

Toujours fermés aux visiteurs, nous recevons cependant beaucoup de messages, vocaux ou par mail et sur les réseaux. Ainsi, nous voulions vous remercier de partager avec nous votre quotidien, vos bons moments, votre bonne bouteille de Malartic, vos petits plaisirs de la vie !

Cela nous motive et nous apporte beaucoup en attendant de retrouver, on l’espère rapidement, le fonctionnement habituel de ce lieu d’accueil.

 


Merci à tous nos fans! D’ici et d’ailleurs: D’Anvers, New-York, Bordeaux, Italie, Beauchevain (Belgique), Gradignan, Delhi, Mannheim, Corée, Lisbonne…

 

À la vigne : une période cruciale

Le printemps est bien là et la vigne est en effervescence. Les premiers bourgeons sont apparus mi-mars et nous en sommes au début du stade de feuille étalée. Cette période de débourrement est toujours cruciale, et, avec les températures critiques des 27 et 31 mars, la nature nous rappelle ses droits et sa force. Heureusement, nous n’avons pas trop souffert du gel.

Nous n’avons pas de moyen de protection anti-gel car nos terroirs sont habituellement peu gélifs, mais nous restons attentifs et suspendus à l’évolution météorologique des prochains jours qui seront certainement décisifs.


Evolution des bourgeons du 19 mars au 7 avril.

 

Très concernés par la mise en œuvre de notre philosophie environnementale, nos vignes sont travaillées selon notre charte éco-exigeante, que nous faisons évoluer constamment en fonction des dernières avancées.

Du 25 mars au 27 mars, les capsules de phéromones pour la confusion sexuelle, méthode de lutte intégrée contre les insectes ravageurs, ont été posées. C’est une technique très respectueuse que nous employons depuis plus de 15 ans et qui a fait ses preuves.

C’est aussi le retour des labours pour un désherbage naturel, par décavaillonnage des pieds de vigne. Si nous le pratiquons depuis toujours à tracteur ou à cheval depuis quelques années, c’est une nouvelle étape pour nous avec l’arrivée en décembre dernier nos deux jeunes percherons, qui prennent le relais de notre précédent cheval de trait. A 3 et 4 ans, ils apprennent encore le métier et sont déjà très doués ! C’est un travail lent et de précision, qui demande une grande maîtrise des outils et de la conduite du cheval.


Avec Goliath, notre percheron de 4 ans, à la décavaillonneuse, mené par Mathias.

 


Halibi passant la canadienne.

 

Au chai : ça bouge !


Soutirage des 2018 pour la mise en bouteille.

 

L’équipe a travaillé activement à la préparation des 2018 rouges pour la prochaine mise en bouteilles prévue en juin. Les barriques ont été transportées du chai vers le cuvier afin d’être remontées en cuve pour l’assemblage final.
Le chai d’élevage est donc partiellement vidé et ne restent que les barriques de 2019.

 

Parlons-en, il est comment ce 2019 ?

 

Comme vous tous, nous sommes dans l’attente de voir la situation actuelle s’éclaircir pour pouvoir enfin vous le présenter. C’est un superbe millésime, généreux et très expressif, digne des plus grandes années.

Il mérite qu’on prenne le temps de le découvrir, d’autant plus que nous avons travaillé ce 2019 avec une approche nouvelle. Elle marque un vrai changement de style dans la continuité de nos efforts qualitatifs de ces dernières années. Bref, une vraie pépite que nous avons vraiment hâte de vous dévoiler !

 

Et autour de nous…

Le printemps met la propriété en éveille, la faune, la flore, tout notre écosystème se réveille. Le parc du château, et ses arbres centenaires, est entretenu avec minutie par nos jardiniers. C’est un écrin qui invite à la rêverie…

 

Juste en face des bureaux, de l’autre côté de la route, à la Ferme de Malartic, c’est un peu tous les jours la fête, quand les poules et les chèvres se partagent le festin quotidien d’un bon goûter apporté par l’équipe du château.


#LaVieContinue à La Ferme de Malartic…

 

Nous avons souhaité continuer à vous donner des nouvelles très concrètes de notre quotidien. Nous avons aussi une pensée attentive envers tous nos partenaires, tous ceux qui animent la diffusion et les lieux de consommations de nos vins: Négociants et courtiers, importateurs et distributeurs, sommeliers, F&B, restaurateurs, mais aussi ceux qui font rayonner notre belle région, agences de tourisme, événementiels, traiteurs, etc… et tous nos amis, proches ou éloignés qui ont dû annuler leurs voyages et visites.

Pâques approche et nous pensons à nos enfants, à nos familles. Restons connectés, avec ces liens solides et durables.
Prenez-soin de vous et Joyeuses Pâques !

 

L’équipe des Vignobles Malartic

Tony, Arminda, Christophe, Cécile B., Florestan, Cédric, Séverine, Stélina, Christine B., Olivier, Antoine C., Mathias, Christine C., Stéphanie C., Mathilde D., Maxime , Philippe G., Mathilde G., Jimmy, Laurent, Frédéric, Ivan, Christophe M., Ludovic, Jean., Mickael, Guillaume, Tonio, Pascale, Benoit, Chantal, Antoine R., Philippe S., Geoffrey, Marie, Yannick, Fanny, Jean-Jacques, Catherine, Stéphanie H., Véronique, Damien, Blandine, Bruno, Julianne… sans oublier nos fidèles supporteurs Alfred & Michèle !